Adoration perpétuelle

Peu après l’approbation pontificale des Hérauts de l’Évangile, se sont montrés les premiers symptômes d’une avalanche d’activités et d’une grande croissance institutionnelle. Rapidement, le fondateur se vit partagé entre la joie de l’expansion de son oeuvre et l’appréhension face au risque que tant d’activités puissent représenter pour la conservation du charisme.

Une consécration, un signe

Un soir, tandis qu’il y réfléchissait, ses pensées le conduisirent à la chapelle, où depuis de longues années le Saint Sacrement était conservé dans le tabernacle. Pour lui, ce fut un déclic:

« Cette oeuvre est trop grande, elle ne tient pas sur mes épaules. Ou Dieu s’en charge, ou rien n’est fait. »

La chapelle de la Maison Mère fut la première à instaurer l’adoration perpétuelle, où jusqu’aujourd’hui beaucoup de gens accourent

Il prit aussitôt une décision: consacrer l’oeuvre toute entière au Coeur Sacré et Eucharistique de Jésus. Il le fit le soir même, et le renouvela encore le lendemain avec la communauté. Toutefois, intérieurement, il demanda un signe : si Jésus acceptait de protéger et conduire lui-même cette oeuvre, il demandait à réaliser un vieux rêve, celui de disposer d’une maison où soit autorisée l’exposition perpétuelle du Saint Sacrement…

Notre Seigneur ne le fit pas attendre. Pas plus tard que le lendemain même, un ecclésiastique de haut rang, de passage à la Maison Mère, obtint toutes les autorisations nécessaires, et l’adoration perpétuelle y commença le jour même…

Garant de l’efficacité apostolique

Toutes les grandes maisons ont depuis fait de même (photo: Séminaire majeur de São Paulo)

Les centres de jeunesse s’efforcent d’avoir aussi pour les jeunes un horaire consacré à l’adoration

Ce fut la première de beaucoup d’autres. Aujourd’hui, toutes les maisons des Hérauts de l’Évangile qui jouissent de l’infrastructure requise et d’un nombre d’habitants suffisant réservent une chapelle à l’adoration perpétuelle, la meilleure garantie – comme le répète souvent Mgr João Clá – du succès de l’apostolat.

Évidemment, cela n’est pas possible dans toutes les maisons, surtout les centres de jeunesse, qui comptent souvent des effectifs trop peu nombreux. L’adoration à Jésus Hostie, toutefois, n’y manquera jamais; selon les possibilités que leur laisse l’emploi du temps, les membres feront une, deux ou même trois heures d’adoration quotidienne, qu’ils partagent entre la prière communautaire (la liturgie des heures et le rosaire), les chants, et les prières individuelles.

2017-04-24T02:25:18+00:00 Comments Off on Adoration perpétuelle